Incendie à Rouen : un arrêté préféctoral concerne 14 communes du département de l'Aisne


30 septembre 2019 - 3454 vues

Après l’incendie qui s’est déclaré au sein de l’usine Lubrizol dans la nuit du 25 au 26 septembre à Rouen, les services de l’état indiquent qu’une « première cartographie fait apparaitre que certaines communes de l’Aisne auraient été impactées par les retombées du panache de fumée. Il s’agit d’un bilan provisoire établi ce dimanche à 13 heures. Il sera affiné dès ce lundi ».
 
Selon une source de nos confrères de l’Union, le Préfet de l’Aisne a donc pris un arrêté afin de limiter certaines activités du milieu agricole. Un arrêté qui permet également la restriction de la mise sur le marché des produits alimentaires d’origine végétale et animale.
 
Les productions végétales qui ne sont pas encore récoltées, ne doivent pas l’être. Concernant les productions végétales récoltées après le 26 septembre, ceux-ci doivent sont susceptibles d’avoir été exposées à la contamination, dont « le lait collecté issu d’élevages dont les vaches étaient au pâturage depuis le 26 septembre, les œufs des élevages de plein air pondus et le miel collecté depuis cette même date et les poissons d’élevage produits dans la zone concernée », indique l’Union.
 
L’arrêté préfectoral concerne 14 communes de l’Aisne, dont Sissy, Thenelles, Omissy, Saint-Quentin, Le Nouvion-en-Thiérache, Buironfosse, La Capelle, Hirson, Hannapes, Bohain-en-Vermandois, Brancourt-le-Grand, Beaurevoir, Grougis ainsi que Vervins.